Apple prêt à investir dans la filiale de puces-mémoires de Toshiba

0

Le géant américain Apple étudie un investissement de plusieurs dizaines de milliards de dollars dans la filiale de puces-mémoires du conglomérat industriel japonais Toshiba, a affirmé vendredi la chaîne publique nippone NHK.

Toshiba, en mauvaise posture financière, a placé le 1er avril dans une entité à part son activité de puces-mémoires, composants installés dans tous les appareils numériques (dont ceux d’Apple) et pour lesquels il est le deuxième fournisseur mondial derrière le sud-coréen Samsung.

Des pertes colossales du côté des activités nucléaires forcent Toshiba à céder tout ou partie de sa division de mémoires.

Selon la NHK, Apple examine la possibilité de prendre plusieurs dizaines de pour-cents de l’entité de mémoires de Toshiba. Cela se ferait en partenariat avec le géant taïwanais Hon Hai/Foxconn, qui a déjà fait part de son intérêt.

Le schéma, qui pourrait parallèlement englober un investissement direct dans le groupe Toshiba, est pensé pour garantir une majorité des parts de l’entité de mémoires sous contrôle nippo-américain, ce afin d’apaiser les craintes du gouvernement et d’industriels japonais de voir partir dans des mains étrangères les technologies et compétences de Toshiba.

Par ailleurs, d’autres rumeurs circulent dont celles d’un ralentissement du processus de cession des puces-mémoires à cause de l’opposition de l’américain Western Digital qui a racheté SanDisk, le partenaire historique de Toshiba dans ce domaine. Western Digital estime par conséquent avoir son mot à dire dans cette opération et demande même des négociations exclusives pour la reprise de l’activité, selon les médias.

Au milieu de cet imbroglio qui est alimenté chaque jour par diverses informations et démentis, les actionnaires de Toshiba ne savent pas trop sur quel pied danser. Le titre perdait 5,71% avant la publication de l’information de la NHK. Il a ensuite connu quelques instants de répit avant de retomber de plus de 5%.

Toshiba est acculé à vendre les bijoux de famille en raison d’une trésorerie totalement asséchée par un scandale de manipulations comptables, suivi de pertes imprévues dans sa filiale américaine de conception de centrales atomiques Westinghouse qui a été forcée de déposer le bilan.

mm

Professeur de français, je suis également rédactrice pour Repha.fr. J'écris principalement pour la partie Immobilier qui m'intéresse particulièrement, mais il m'arrive aussi de poster sur d'autres sujets au gré de mes envies.