Automobile: l’allemand Rheinmetall va fermer une usine à Thionville

0

Le groupe automobile et de défense allemand Rheinmetall a annoncé jeudi la fermeture prochaine de son site proche de Thionville (est de la France) fabricant des pistons, pour des raisons de manque de compétitivité.

Basée à Basse-Ham, près de Thionville, l’usine de fabrication de pistons pour l’automobile KS Kolbenschmitt France (KSKF) va fermer ses portes «au cours de l’année 2018» et ce «en accord avec les représentants syndicaux», précise le groupe dans un communiqué.

L’usine de Basse-Ham emploie à ce jour 140 personnes et réalise des ventes de 40 millions d’euros.

Malgré deux plans de sauvegarde menés par le passé sur le site de Thionville, celui-ci «n’était pas assez compétitif pour prendre en charge de nouvelles commandes», explique un porte-parole de Rheinmetall joint par l’AFP.

Cette même source indique que la production de pistons va être répartie sur un site moins cher en République tchèque, ainsi que dans d’autres usines sur le continent américain.

Rheinmetall va proposer aux salariés de Thionville des postes chez Pierburg, autre usine de Basse-Ham active dans la mécatronique, et qui n’est pas affectée par le présent projet.

De même «plusieurs entreprises se sont présentées sur le site de Thionville pour offrir des emplois dans la région», ajoute ce porte-parole.

Les comptes du troisième trimestre de Rheinmetall vont subir une charge de l’ordre de quelques dizaines de millions d’euros liées aux coûts de la fermeture, a encore indiqué le groupe basé à Düsseldorf (ouest de l’Allemagne).

Celui-ci s’attend à des économies en charges de production de l’ordre de 10 millions d’euros à partir de l’an prochain.

mm

Rédacteur en chef du site Repha.fr spécialiste de l’économie, il est passionné par l’économie et les nouvelles technologies. Il publie des actualités liées à l’économie, la finance et les technologies. Il est actuellement Gérant de la société Impact Seo, une agence web basée Aix-En-Provence.