FMI: la situation du système bancaire de la Catalogne reste floue

0

La situation du système bancaire de la Catalogne reste floue, a estimé le FMI mercredi, au lendemain de l’annonce de la déclaration d’indépendance implicite de cette région d’Espagne et au moment où plusieurs entreprises ont décidé de transférer leur siège social hors de la région.

«La situation reste floue», a déclaré Matthew Jones, un responsable du département des marchés monétaires et des capitaux du Fonds monétaire international. «Nous n’allons donc pas spéculer. Nous espérons que la situation va être résolue», a-t-il ajouté.

Une dizaine de jours après le référendum sur l’autodétermination de la Catalogne, le président de la région, Carles Puigdemont, s’est prononcé mardi, devant le Parlement régional, pour une déclaration de l’indépendance de cette région, une des plus riches d’Espagne, tout en suspendant sa mise en oeuvre dans l’immédiat. Le gouvernement espagnol a jugé «inadmissible» la déclaration implicite d’indépendance de la Catalogne.

Mercredi, le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, a menacé de suspendre l’autonomie de la Catalogne, sommant le président séparatiste de confirmer s’il avait bien déclaré l’indépendance de sa région.

Malgré ces troubles politiques, les responsables du FMI estiment que pour l’heure, le secteur bancaire espagnol est stable.

Sur la base d’un examen très récent et approfondi du système bancaire en Espagne, «nous avons trouvé que le secteur bancaire était dans l’ensemble résilient et solide et il est parvenu à surmonter la plupart des problèmes» consécutifs à la crise, a souligné Tobias Adrian, directeur du département des marchés monétaires et capitaux du FMI.

«La perspective pour l’économie espagnole est solide», a-t-il souligné.

Mardi, le Fonds monétaire a publié ses prévisions de croissance mondiale pour 2017 et 2018.

S’agissant de l’Espagne, il estime que le produit intérieur brut (PIB) devrait s’accroître de 3,1% cette année et de 2,5% l’an prochain, après une hausse de 3,2% en 2016.

Ces prévisions sont supérieures à celles des pays développés européens avec des hausses de 2,1% et de 1,9% attendues respectivement en 2017 et 2018.

Depuis le référendum organisé le 1er octobre, les milieux économiques espagnols semblent fébriles. Sur fond de dégringolade boursière, Banco Sabadell, deuxième banque catalane, a annoncé le transfert de son siège social hors de la région. Plusieurs entreprises, dont la troisième banque d’Espagne CaixaBank ou le groupe gazier Gas Natural, lui ont emboîté le pas.

mm

Rédacteur en chef du site Repha.fr spécialiste de l'économie, il est passionné par l'économie et les nouvelles technologies. Il publie des actualités liées à l'économie, la finance et les technologies. Il est actuellement Gérant de la société Impact Seo, une agence web basée Aix-En-Provence.