Le PSG présente son joyau Neymar

0

Le jour N est arrivé: Neymar a débarqué vendredi à Paris pour donner une conférence de presse de présentation au Parc des Princes (13h30, 11h30 GMT), au lendemain de son engagement pour cinq ans au PSG qui en a fait le joueur le plus cher de l’histoire.

L’attaquant brésilien de 25 ans, T-shirt blanc et sac à dos rouge, a quitté son domicile catalan peu avant 08h45 locales et s’est rendu à l’aéroport de Barcelone. Un jet privé est parti en direction de la Ville Lumière.

Et peu avant 11h00, Neymar a posé pied en France, au Bourget, avant qu’un convoi ne l’emmène vers le Parc des Princes, via un crochet et un stop près d’une heure à l’hôpital américain de Neuilly

Samedi, il sera présenté au public du Parc des Princes, à partir de 15h45, avant la reprise de la saison en Championnat de France, avec un match face au promu Amiens, repoussé d’un quart d’heure (17h15) «à la demande du Paris Saint-Germain, et en accord avec les diffuseurs Canal+ et beIN Sports», selon la LFP.

Il est peu probable qu’il joue, puisqu’il n’a plus joué au foot depuis samedi dernier et un «clasico» amical contre le Real Madrid (3-2) à Miami, couronnement d’une tournée aux Etats-Unis où il a brillé sur le terrain en étant décisif à tous les matches.

Il a depuis enchaîné les vols longues distances, Miami-Shanghai, Shanghai-Barcelone via Dubaï, puis un aller-retour Barcelone-Porto mercredi pour passer sa visite médicale.

La Ligue avait toutefois assuré jeudi qu’elle mettait ses «services juridiques» à la disposition du club «pour que le contrat de Neymar soit homologué dans les meilleurs délais»…

‘Démesure’

Et quel contrat! Avec 30 millions d’euros de salaire net annuel selon les estimations, Neymar devient le deuxième joueur le mieux rétribué, derrière les 38 M EUR de Carlos Tevez en Chine, mais désormais devant les deux monstres sacrés Lionel Messi (25 au Barça) et Cristiano Ronaldo (23,6 au Real Madrid).

En versant la somme de 222 millions d’euros correspondant à la clause de cession du joueur, le PSG a déboursé plus du double du précédent montant record, le transfert de Paul Pogba de la Juventus Turin à Manchester United il y a un an pour 105 M EUR (hors bonus).

Le 3e du Ballon d’Or 2015 derrière les intouchables Messi et CR7, considéré depuis quelques années comme un joueur du Top 5 mondial, vient offrir par son aura une exposition sans précédent au Championnat de France en général et au PSG en particulier, notamment sur les marchés asiatiques et latino-américains.

«Un roi à Paris», titrait L’Equipe, «A lui Paris», pour Le Parisien, «Neymar, le transfert de tous les records» d’après Le Monde: le N.10 de la Seleçao s’affichait à la Une de la plupart des journaux nationaux.

Non sans quelque trouble, car «le foot bascule» surtout «dans la démesure», jugeait par exemple Le Figaro, tout en estimant que le club parisien avait «des raisons de croire en son investissement».

«Neymar a une valeur sportive, mais il a aussi une valeur marketing, une valeur médiatique et une valeur économique. Il va contribuer à remplir les stades de Ligue 1 et à faire monter les audiences», a ainsi souligné le directeur général exécutif de la Ligue (LFP), Didier Quillot, vendredi matin sur Europe 1.

Son maillot s’arrache déjà

Le président du club, Nasser Al-Khelaïfi, a en tout cas réussi un énorme coup, après une saison qui a vu son équipe brutalement tomber de son piédestal, et lui-même risquer d’être sur la sellette: Monaco a brisé sa série de quatre titres de champion consécutif, et le PSG s’est fait éliminer dès les 8e de finale de Ligue des champions par le FC Barcelone et sa fameuse «remontada» (4-0, 1-6), dont l’acteur majeur avait été… Neymar.

Le club de la capitale avait déjà tenté de l’attirer il y a un an, mais ce dernier avait finalement préféré prolonger au Barça jusqu’en 2021.

La ferveur avait commencé à monter à Paris dès jeudi, avec des dizaines de badauds et supporters se ruant à la boutique du PSG, sur les Champs-Elysées, où se vendaient déjà des maillots floqués du N.10 et au nom de Neymar. Une longue file d’attente se formait vendredi matin avant l’ouverture du magasin à 10h00.

Le meneur argentin Javier Pastore, qui avait récupéré ce numéro laissé libre par le départ de «Zlatan» l’été dernier, l’a cédé de bonne grâce «comme signe de bienvenue», selon la radio espagnole Cadena SER.

En parlant de N.10, Pelé a vite réagi à la signature de son lointain successeur sous ce maillot en équipe du Brésil: «Félicitations Neymar et bonne chance pour ton nouveau défi. Paris est une belle ville, une de mes préférées au monde!», a écrit jeudi soir le triple vainqueur de la Coupe du monde, souvent considéré comme le meilleur joueur de l’histoire. Il a accompagné ce texte d’une photo où il soulève la Coupe du monde devant la Tour Eiffel.

Autre ancien N.10 de la Seleçao, mais aussi du PSG, Rai s’est dit «très heureux» de ce transfert. «Il s’agit déjà d’un des plus grands joueurs de tous les temps, qui a toutes les capacités pour emmener le club de Paris dans une autre dimension. Celui dont le recrutement a fait le plus parler, en France, arrivera comme un roi. Il lui suffira de rester concentré et de déployer tout son talent, sous les couleurs de Paris!», a écrit l’ex-capitaine parisien sur son blog.

mm

Journaliste et animatrice radio, je publie sur le site d'actualités Repha.fr notamment dans les rubriques économie et finance.