Les salaires des non-cadres ont suivi la hausse du Smic en 2017

0

Les salaires des non-cadres ont en moyenne augmenté de 0,9% en 2017, suivant exactement la progression du salaire minimum mais ceux des professions intermédiaires ont stagné, selon un baromètre du groupe Randstad publié mardi.

La rémunération moyenne d’un non-cadre atteignait ainsi 1.579 euros brut en 2017, contre 1.565 euros il y a un an, soit environ 7% au-dessus du salaire minimum (Smic).

Cette hausse de 0,9%, après 0,7% en 2016, cache d’importantes disparités.

Dans le détail, le salaire des employés a augmenté de 0,6%, celui des ouvriers non qualifiés de 0,9% et 1,2% pour les ouvriers qualifiés.

Mais le salaire des professions intermédiaires avant le statut cadre (enseignants, infirmières, etc…) a lui quasi-stagné (0,1%), pour représenter 1.781 euros bruts en moyenne.

Par ailleurs, les hommes ont vu leur salaire augmenter de 1% contre 0,7% pour les femmes.

Les salaires ont également augmenté diversement selon les secteurs: 1% dans l’industrie, 0,7% dans les services et 0,8% dans la construction.

Cette étude repose sur l’analyse de plus de 1,2 million de fiches de paie de personnes employées en 2017 comme intérimaires dans 32.000 entreprises, et rémunérées au même niveau qu’un salarié non-cadre titulaire, comme le prévoit la loi. Elle compare ces données à celles récoltées à la même période de 2016 auprès de 27.000 entreprises.

Selon des chiffres précédemment publiés par Randstad, les salaires des cadres ont eux augmenté de 1,7% entre 2016 et 2017.

Au premier janvier dernier, le Smic (salaire minimum) a été augmenté de 0,93% par le gouvernement pour s’aligner notamment sur l’inflation.

mm

Rédacteur en chef du site Repha.fr spécialiste de l’économie, il est passionné par l’économie et les nouvelles technologies. Il publie des actualités liées à l’économie, la finance et les technologies. Il est actuellement Gérant de la société Impact Seo, une agence web basée Aix-En-Provence.