L’Hôtel de Crillon rouvrira le 5 juillet après 4 ans de travaux

0

Le célèbre Hôtel de Crillon, palace parisien de la Place de la Concorde et propriété d’un prince saoudien, rouvrira ses portes le 5 juillet, après plus de quatre ans de travaux de rénovation, a-t-on appris auprès de la direction de l’établissement.

Ce palace, exploité par le groupe Rosewood Hotels and Resorts depuis décembre 2013, avait fermé ses portes le 31 mars 2013 pour des travaux de grande envergure avec la création notamment d’un deuxième sous-sol abritant un spa et une piscine.

Ancienne demeure privée des Comtes de Crillon, ce chef d’oeuvre de l’architecture française du XVIIIe siècle, qui abrite des décors très classiques, est un hôtel depuis 1909.

«Creuser un second sous-sol est ce qui a pris le plus de temps mais il y a aussi des détails comme les planchers des salons historiques et de certaines grandes suites et chambres qui ont eux aussi pris du temps car refaits à l’instar de ceux du XVIIIe siècle», souligne le nouveau directeur général de l’établissement Marc Raffray, qui se dit «fier du privilège de participer à la réouverture d’un tel joyau».

En 2012, l’établissement avait évoqué des travaux d’une durée de deux ans.

Le palace parisien comptera désormais 124 chambres, contre 147 auparavant. Dans le détail, l’Hôtel de Crillon comptera 81 chambres, 33 suites et 10 suites «signature», c’est-à-dire de très grand luxe.

Il abritera également un restaurant gastronomique, une brasserie, un jardin d’hiver, un bar, le tout sous la direction du chef Christopher Hache, ainsi que des espaces événementiels.

Côté personnel, l’Hôtel de Crillon totalisera entre 380 et 400 salariés, contre 343 auparavant.

Pour M. Raffray, «l’objectif est de faire entrer un établissement iconique du XIXe siècle dans le XXIe siècle. La clientèle a changé: elle n’a pas envie de s’embarrasser avec le côté pompeux, elle veut plus de simplicité, c’est de ce fait à nous de nous adapter et c’est dans cette direction que nous avons ciblé notre recrutement», assure-t-il.

«Dès l’ouverture, nous souhaitons nous mettre en place sur le marché français et international, sans oublier la clientèle parisienne locale, qui doit définitivement habiter les lieux, c’est très important», note le directeur général.

Le célèbre Crillon vise pour sa réouverture un taux d’occupation «dans la tendance du marché, aux alentours de 55-60%», jauge M. Raffray. Les chambres seront louées à partir de «1.200 euros» quand la suite Bernstein – sous les toits avec vue imprenable sur la Concorde – se vendra elle «entre 20.000 et 25.000 euros», précise-t-il.

La réouverture de l’Hôtel de Crillon interviendra un an après celle du Ritz voisin et avant celle de l’emblématique hôtel art déco parisien Le Lutetia, prévue pour le second semestre 2017, après une fermeture en 2014 pour sa première cure de jouvence depuis sa construction en 1910.

mm

Prof d’économie et gestion, je rédige des articles pour economie-news dans toutes les rubriques du site selon l’actu du moment.