Ligue 1: Lille s’est mis dans le mur avec Bielsa

0

Le gagnant de la redistribution des cartes à Lille? Luis Campos. Le conseiller du président a été chargé jeudi de superviser «la transition» et le staff provisoire nommé après la mise à pied la veille du technicien argentin Marcelo Bielsa pour mauvais résultats.

Le Losc, 19e et avant-dernier de L1, a annoncé la «constitution d’une cellule technique composée de Fernando Da Cruz (ex-centre de formation), Joao Sacramento (ex-responsable de la cellule vidéo), Benoît Delaval (préparateur physique) et Franck Mantaux (entraîneur des gardiens)».

Un nom retient l’attention: Sacramento, arrivé dans le Nord en janvier dernier, avait officié comme adjoint de Patrick Collot puis de Franck Passi la saison dernière. Bielsa ne lui faisait pas confiance, mais c’est un proche de Campos.

Car c’est bien ce dernier qui sort renforcé de ce remaniement, à lire le communiqué du club: «le propriétaire et président du Losc, Gérard Lopez, a par ailleurs souhaité renforcer la présence et la proximité aux côtés de l’effectif professionnel de son conseiller sportif, Luis Campos, qui supervisera cette période de transition».

Au lendemain de la suspension de Bielsa, avec qui les relations étaient tendues, le Portugais, presque jamais présent à Luchin depuis la fin du mercato estival, prend donc du galon chez les Dogues.

Lopez, principal soutien de l’Argentin, qu’il a fait venir dans le Nord cet été, a fini mercredi par trancher pour sortir de l’ornière son club, actuellement en position de relégable.

Bielsa «lâché» par ses joueurs

«Le président était le plus grand défenseur de Bielsa, mais là il y avait un club dans le club. Il avait perdu tout le soutien en interne et même les joueurs l’ont lâché lundi à Amiens. Il y a eu une cassure. Le dirigeant a pris une décision inévitable, même si elle meurtrit le fan qu’il est», a expliqué une source proche du club jeudi à l’AFP.

La mise à pied de l’entraîneur, qui a été vu par l’AFP en train de pénétrer à Luchin jeudi vers 11 heures, n’a visiblement rien à voir avec un éventuel voyage au Chili pour venir au chevet d’un proche, son ancien adjoint Luis Maria Bonini, décédé jeudi dans la matinée, selon l’hôpital où il avait été admis.

Elle semble plutôt intervenir dans un contexte où le dialogue n’était plus possible entre l’entraîneur et ses dirigeants. Bielsa, connu pour son caractère entier, s’est enfermé dans son mutisme et s’est isolé du reste du club.

«Cette décision n’a aucun rapport de près ou de loin avec le recrutement et Luis Campos (conseiller du président, officieux directeur sportif). Bielsa ne s’est jamais plaint du travail du Portugais dans la recherche de joueurs car il n’a fait que lui donner les joueurs qu’il voulait», a encore précisé cette source.

A force de refuser le dialogue et de s’entêter dans des choix sportifs hasardeux, il a perdu le soutien d’un vestiaire pourtant très désireux de travailler avec lui en début de saison.

Le système en 3-3-3-1, jamais vraiment intégré par les joueurs, et le fait d’obliger certains d’entre eux à jouer à un poste qui n’était pas le leur, a précipité les Dogues dans les bas-fonds du classement.

Près de 70 M EUR dépensés

Avec seulement trois victoires en 13 matches et une place synonyme de relégation, le Losc est bien loin du «Top 5», l’objectif fixé en début de saison par le nouveau propriétaire.

Ce dernier avait pourtant sorti le chéquier pour satisfaire aux exigences d’«El Loco» durant le mercato estival. Avec près de 70 millions d’euros dépensés, Lille semblait armé pour bien figurer en Ligue 1. Las…

La défaite de trop a eu lieu lundi à Amiens (3-0). Psychologiquement, les joueurs ont semblé baisser les bras chez le promu.

Le Losc se trouve désormais face à un défi de taille: trouver un entraîneur capable de redresser la barre rapidement. Le club n’annoncera toutefois pas le nom du successeur d’«El Loco» avant mi-décembre selon une source proche du dossier.

S’il n’y a donc pas urgence à s’occuper du banc lillois, sur le terrain, les joueurs vont, eux, devoir rebondir vite.

mm

Rédacteur en chef du site Repha.fr spécialiste de l’économie, il est passionné par l’économie et les nouvelles technologies. Il publie des actualités liées à l’économie, la finance et les technologies. Il est actuellement Gérant de la société Impact Seo, une agence web basée Aix-En-Provence.