Ligue 1: Marseille oublie l’affaire Évra en corrigeant Caen

0

L’Olympique de Marseille a passé sa frustration de l’affaire Evra sur le pauvre SM Caen (5-0) et pris la 4e place de la Ligue 1 derrière Lyon, vainqueur sur le même score d’un berby très tendu à Saint-Etienne, dimanche pour la 12e journée.

«This game is over», raillait une banderole pastichant le slogan «I love this game» de Patrice Evra, joueur en disgrâce pour avoir frappé un de ses supporters jeudi à Guimaraes, en Europa League.

Du jeu (game, en anglais), l’OM de Rudi Garcia en a montré dimanche après-midi, et sans la maladresse de Kostas Mitroglou, qui a entendu ses premiers sifflets au Vélodrome, la fessée aurait été plus mémorable encore.

«La semaine finit bien», conclut Florian Thauvin, auteur d’un doublé (47e, 81e).

L’OM a déroulé un jeu offensif attrayant aux quatre coins du terrain et a marqué par Thauvin, Luiz Gustavo (43e), Morgan Sanson (52e) et même Mitroglou (76e).

Malherbe reste 7e mais a reçu une leçon de football. La défense à trois centraux de Patrice Garande a été complètement débordée avec les 79% de possession de balle marseillaise de la première période. «On est passé à côté», a résumé l’entraîneur.

Après le couac –pas seulement à cause du high-kick de «Tonton Pat’» — de Guimaraes (1-0) jeudi, l’OM se remet à l’endroit et peut puiser beaucoup de bonnes choses dans cette rencontre.

En l’absence de Dimitri Payet (élongation), Morgan Sanson s’est montré très à l’aise en meneur de jeu. Il a offert le but du break à Thauvin et marqué dans le soupirail celui du 3-0. Il compterait une passe décisive de plus si Mitroglou n’avait pas perdu son duel avec Rémy Vercoutre sur son excellent lancement dans la profondeur (34e).

Mitroglou a fini par marquer

Les ratés du Grec sont la seule légère ombre du match pour l’OM. Cette fois il a été servi, mais il a beaucoup raté.

La recrue offensive grecque a même été sifflée après avoir envoyé dans les nuages un ballon repoussé par la gardien caennais alors que le but était grand ouvert (35e). Il avait déjà frappé au-dessus à la 22e minute.

Mais Vercoutre, qui avait aussi dit non à une frappe d’Hiroki Sakai (16e) et à une enroulée de Thauvin (36e), ne pouvait pas tout arrêter et la supériorité de l’OM a fini par se concrétiser par un but de Luiz Gustavo, au bout d’une action initiée par le duo Sanson-Thauvin

A la reprise, Caen s’est écroulé pour de bon. «Flotov» a signé le 2-0 sur une action où Mitroglou s’est encore emmêlé les pinceaux, puis Sanson le 3-0.

Et le Grec a fini par marquer, de la tête, sur un centre délicieux de Thauvin, son premier but au Vélodrome. Puis sa frappe un peu molle repoussée par Vercoutre a permis à l’international de signer un doublé et de rejoindre Clinton Njie en tête des buteurs olympiens (5 buts).

«Prendre du plaisir et en donner à nos supporters, on préfère ça», a dit Garcia.

Dans l’euphorie de la raclée, les manifestations anti-Evra se sont limitées à quelques chansons insultantes pour le joueur et sa mère, et des banderoles. «Tu t’es cru au-dessus de l’institution OM et de ses supporters, nous ne te voulons plus sous nos couleurs: Evra casse-toi», a écrit le virage Sud après le 2-0.

Jordan Amavi a fait un gros match sur le côté gauche, apportant beaucoup offensivement. C’était la meilleure façon de faire oublier l’affaire Evra.

mm

Rédacteur en chef du site Repha.fr spécialiste de l’économie, il est passionné par l’économie et les nouvelles technologies. Il publie des actualités liées à l’économie, la finance et les technologies. Il est actuellement Gérant de la société Impact Seo, une agence web basée Aix-En-Provence.