Neymar-Cavani, les coulisses d’un conflit

0

D’après le journal L’Equipe, une altercation aurait eu lieu dans le vestiaire parisien entre Cavani et Neymar à l’issue de la victoire du PSG face à Lyon (2-0), dimanche.

Cavani désamorce dans la presse uruguayenne

Avec six victoires en autant de rencontre en Ligue 1, le Paris Saint-Germain d’Unaï Emery semblait mener un long fleuve tranquille en ce début de saison. Il n’en est pourtant rien.  79e minute de jeu, dimanche soir au Parc des Princes. Le Paris Saint-Germain mène déjà 1-0 face à l’Olympique Lyonnais de Jean-Michel Aulas quand Kylian Mbappé obtient un précieux pénalty suite à une faute de Mendy. Edinson Cavani s’empare alors du ballon au grand dam de la star brésilienne, Neymar qui n’hésite pas à lui faire savoir son mécontentement de ne pas s’en charger lui-même. L’attaquant uruguayen tombera quelques secondes plus tard sur un Anthony Lopes des grands soirs qui retardera le break parisien.  Une scène qui pourrait paraitre anodine si une autre explication n’avait pas eu lieu entre les deux hommes vingt minutes auparavant, cette fois-ci pour un coup-franc. Une nouvelle guerre des égos ? Peut-être bien.

Comme le révèle L’Equipe dans ses colonnes de ce mardi, les échanges tendus entre les deux sud-américains ne se seraient pas arrêtés là. De retour au vestiaire sans prendre le temps de saluer les supporters du Parc, El Matador aurait directement reproché au numéro 10 de la Seleçao de l’avoir gêné au moment de tirer le pénalty. Toujours selon le quotidien, la réponse de Neymar ne se serait pas fait attendre et le ton serait vite monté au point de voir certains coéquipiers s’interposer entre les deux stars de l’effectif. «J’en ai entendu parler en discutant avec mon frère, que les gens disent que Cavani ne laisse pas tirer les penalties ou qu’il y a un problème avec Neymar. La vérité, c’est qu’il n’y a aucun problème», tentait de désamorcer l’ancien buteur du Napoli au cours d’un entretien avec une radio uruguayenne. Mais le mal était déjà fait. Furieux, «Edi» quittera le stade quelques minutes seulement après la rencontre.

Une question d’argent ?

Toujours selon L’Equipe, le différend entre Edinson Cavani et Neymar vis-à-vis des coups de pied arrêtés et des penalties ne serait pas qu’une simple querelle d’égo. L’argent serait également un facteur de ces dissensions. La raison ? La prime mirobolante d’un million d’euros que touchera le Matador s’il termine meilleur buteur du championnat à la fin de l’exercice.  Une clause dans son contrat que disposait également Zlatan Ibrahimovic qui pouvait certaines années atteindre 1,5 million d’euros de bonus. Si on ignore pour l’instant la présence d’une prime similaire dans le contrat de Neymar, cela pourrait bien être le cas. Ce mardi, AS révèle également que le Brésilien n’en est pas à son premier clash dans un vestiaire. En 2010, la star brésilienne s’était déjà brouillé avec son entraîneur à Santos qui ne l’avait pas autorisé à tirer un penalty selon le quotidien madrilène. Résultat, le coach avait été licencié quelques jours plus tard et Neymar avait obtenu gain de cause.
Alors que sportivement le PSG écrase tout sur son passage (huit victoires en 8 matches toutes compétitions confondues), cet épisode à l’allure de clash pourrait avoir des conséquences. Le clan des Brésiliens, composé de Neymar, Dani Alves, Marquinhos ou encore Lucas commencerait à agacer certains joueurs du club de la capitale regrette-on en interne. De quoi frictionner le vestiaire ? L’avenir nous le dira. Toujours est-il que le technicien Unaï Emery se serait bien passé de ce conflit dans une saison où le coach basque n’aura pas le droit à l’erreur. «C’est à lui de réagir, sous peine de voir les choses s’envenimer. On voit des scènes comme ça dans tous les grands clubs européens, mais elles ne doivent pas se répéter et c’est à Emery de tenir son vestiaire», estimait l’ancien gardien du PSG Jérôme Alonso. Emery en sera-t-il capable ? Réponse dans les prochaines semaines.

mm

Rédacteur en chef du site Repha.fr spécialiste de l’économie, il est passionné par l’économie et les nouvelles technologies. Il publie des actualités liées à l’économie, la finance et les technologies. Il est actuellement Gérant de la société Impact Seo, une agence web basée Aix-En-Provence.