Pour Collard, Le Pen aurait dû «rester à la hauteur de sa stature présidentielle»

0

Le député Gilbert Collard avait déconseillé à Marine Le Pen d’être candidate aux législatives, ce qu’elle a finalement annoncé jeudi, afin qu’elle puisse «rester à la hauteur de sa stature présidentielle» après sa défaite dans la course à l’Elysée face à Emmanuel Macron.

Mme Le Pen a annoncé jeudi soir sa candidature à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

«Très personnellement –c’est un avis ultra minoritaire– je pensais qu’elle ne devait pas se présenter pour se consacrer à la direction du mouvement, et pour rester à la hauteur de sa stature présidentielle», a réagi M. Collard sur LCP.

«Elle s’est posée la question bien sûr et puis finalement elle a décidé, courageusement je crois, de retourner sur le terrain après une campagne présidentielle difficile, fatigante, une lutte permanente contre certains médias», a poursuivi le député du Gard, candidat à sa succession.

Mme Le Pen a concédé jeudi soir un débat d’entre-deux tours «raté» face à Emmanuel Macron.

Pour le secrétaire général du FN Nicolas Bay, interrogé sur franceinfo, Marine Le Pen «a raison» d’être candidate. «Elle n’a d’ailleurs pas hésité, elle a peut-être tardé à l’annoncer mais elle n’a pas hésité dans la décision à prendre parce qu’elle a ce statut naturel de chef de l’opposition au lendemain de la présidentielle».

«Elle va être le véritable leader, incontesté de l’opposition, puisque une grande partie des LR, 200 élus je crois, ont dit qu’ils allaient soutenir M. Macron, il y aura besoin d’une véritable opposition dans l’avenir et je crois que c’est Marine qui l’incarne et elle seule », a abondé le sénateur-maire de Fréjus (Var) David Rachline sur Europe 1.

mm

Rédacteur en chef du site Repha.fr spécialiste de l'économie, il est passionné par l'économie et les nouvelles technologies. Il publie des actualités liées à l'économie, la finance et les technologies. Il est actuellement Gérant de la société Impact Seo, une agence web basée Aix-En-Provence.