Le projet Hyperloop est-il vraiment sur les rails ?

0

Elon Musk projette de construire un « cinquième moyen de transport », l’Hyperloop,reliant New York à Washington DC en 29 minutes. Devra-t-il revoir ses plans ? En effet, le PDG de Tesla et SpaceX a publié un tweet expliquant avoir « reçu l’accord verbal du gouvernement » pour son projet révolutionnaire. Mais selon The Guardian, ce ne serait pas le cas. D’ailleurs, une heure et demie plus tard, Musk faisait machine arrière en tweettant : « Encore beaucoup de travail pour recevoir un accord formel, mais je suis optimiste, cela arrivera vite. »

Démentis en cascade

« Qui lui a permis de faire cela ? » s’est interrogé un porte-parole du département des transports du Maryland. « Elon Musk n’est pas en contact avec les officiels de Philadelphie sur ce sujet », a déclaré pour sa part le porte-parole de la ville. Un porte-parole de l’État de Pennsylvanie a également confirmé que ni le gouverneur ni le département des transports n’avaient été contactés par Musk ou sa société. Même son de cloche à New York ou Washington DC. Seule la porte-parole du maire de Baltimore, Catherine Pugh, semblait plus enthousiaste : « L’annonce de M. Musk sur Twitter est la première fois que la ville entend parler du projet Hyperloop », tout en disant avoir hâte d’en savoir plus, le projet pouvant « créer de nouvelles opportunités pour Baltimore et transformer la façon de relier des villes voisines ».

Revanche de Trump  ?

Un porte-parole de la Maison-Blanche a néanmoins confirmé que des « conversations prometteuses » étaient en cours avec Musk et les dirigeants de The Boring Company. Faut-il voir dans cette semi-frilosité du gouvernement américain une réponse au départ fracassant de Musk de l’administration Trump ? Conseiller stratégique pour le secteur de l’innovation, Elon Musk a en effet démissionné le 1er juin, à la suite de l’annonce de la sortie des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat. L’entrepreneur qualifiera même de « mauvais calcul » la décision du président américain. Musk publia un autre tweet quelques heures après – toujours en rapport avec les accords de Paris -, expliquant que la position américaine en matière d’environnement était catastrophique, et que même la Chine avait accepté les conditions de la COP 21.

Transport alternatif

Avec Hyperloop, nouveau grand chantier du génie et visionnaire, Musk entend créer une alternative aux moyens de transport conventionnels. Le mécanisme : des capsules propulsées à grande vitesse dans un tunnel permettant aux personnes ou marchandises de circuler plus rapidement et pour un coût très faible. Pour l’entrepreneur, cette invention révolutionnaire permettra aux voyageurs de ne pas être soumis à la météo, aux horaires fixes – les capsules partiront fréquemment – et est beaucoup plus sûre qu’un avion.Accord avec la Maison-Blanche ou pas, Elon Musk aura en tout cas réussi, une nouvelle fois, à attirer en 140 signes les projecteurs sur ses projets : alors que son tweet annonçant un accord verbal quant au projet Hyperloop a été retweeté plus de 31 000 fois, son démenti 90 minutes plus tard ne l’aura été que mille fois…

mm

Gérant de ma société, je suis passionné par l'actu en général et je participe à la rédaction d'articles pour Repha dans les rubriques Economie et France.