Boursorama Ultim, le principal concurrent de N26 et Revolut : 125 000 souscriptions en 3 mois

0
241

Boursorama Bank, la banque en ligne lancée par la Société Générale en 2015, a rencontré un franc succès avec sa dernière offre Ultim. Cette dernière, qui est basée sur le même principe que celle des néobanques Revolut et N26, s’attaque au marché des cartes gratuites et sans frais pour les retraits et les paiements à l’étranger, même hors de la zone SEPA.

Actuellement, cette offre a déjà bénéficié de l’adhésion de 125 000 clients en l’espace de seulement trois mois, et a ainsi permis à Boursorama d’établir un record d’inscriptions face à ses 18 concurrents recensés sur le secteur des banques mobiles opérant dans l’Hexagone.

Boursorama Bank accélère sa croissance avec sa carte Ultim

Prévoyant près de 2 millions d’utilisateurs d’ici la fin de l’année, la banque en ligne Boursorama se positionne actuellement sur le nouveau marché des banques mobiles avec sa nouvelle offre Ultim. Elle s’en sort notamment avec panache, grâce à la combinaison de la carte internationale Ultim et d’une application smartphone, ainsi que d’autres atouts. Elle a ainsi acquis 125 000 clients via cette solution bancaire en seulement trois mois, grâce à des avantages uniques et des tarifs ultra-compétitifs.

Boursorama Ultim, une offre de banque mobile qui sait conquérir les nouveaux clients

comment créer une société offshore?

La carte bancaire internationale baptisée Ultim proposée par Boursorama Bank semble être bien positionnée sur le marché des néobanques. En effet, son lancement, il y a seulement trois mois, est déjà couronné par l’adhésion de 125 000 utilisateurs. Ce nouveau succès lui permettra de facilement dépasser son objectif d’aller au delà du seuil des deux millions de clients d’ici la fin de l’année.

L’intérêt que cette carte suscite auprès du public est en effet garanti par des avantages uniques. Entre autre, l’offre est facilement accessible, sans condition de revenu, et ne requiert qu’un premier dépôt de 500 euros. L’offre Ultim se distingue surtout par la gratuité des frais liés aux opérations réalisées à l’étranger, peu importe le nombre des retraits et des paiements qui y sont réalisés avec la carte. Celle-ci est également gratuite tant qu’elle est utilisée au moins une fois par mois, mais coûtera 15 euros si cette condition n’est pas remplie.

Parmi ses autres avantages, elle permet aussi de bénéficier d’un compte courant en ligne, d’un livret épargne, de crédits immobiliers et à la consommation, ainsi qu’à de nombreux autres produits financiers du groupe. Par ailleurs, comme cette offre est particulièrement dédiée aux voyageurs, elle donne ainsi accès aux offres d’assistance et d’assurance classique de Boursorama Bank.

Boursorama Ultim en voie de détrôner Revolut et N26

Les utilisateurs de la carte Ultim de Boursorama Bank bénéficient de paiements illimités et gratuits en France comme à l’étranger. Cet avantage n’est proposé que partiellement par les autres néobanques. En effet, chez N26, seulement les paiements et cinq retraits sont gratuits par mois. Les autres retraits supplémentaires sont facturés à 2 euros. De plus, une commission de 1,7% du montant retiré est également prélevée par N26 pour les retraits réalisés hors de la zone SEPA. Cette commission n’est supprimée que via l’offre N26 Black proposée à 9,90 euros/mois ou la N26 Metal à 16,90 euros/mois.

Chez Revolut, les retraits sont plafonnés à 200 euros/mois avec la carte classique et sont facturés d’une commission de 2% pour les opérations supplémentaires. Il faudra opter pour une carte Premium à 7,99 euros/mois ou une Metal à 13,99 euros/mois, pour bénéficier de plafonds relevés respectivement à 400 euros et 600 euros. Par ailleurs, les paiements ne sont gratuits que sous le seuil de 6 000 euros/mois.

Boursorama Ultim, en tête des néobanques françaises en termes de croissance

De nombreux acteurs, dont français, se disputent les parts de marché de la banque mobile avec Boursorama Ultim dans l’Hexagone. Néanmoins, à l’instar du compte Orange Bank et Nickel, chaque offre a ses propres spécificités. Grâce au nombre de clients qu’elle a conquise, la carte Ultim est cependant en tête de file et prévoit une croissance encore plus significative.

D’ailleurs, Benoît Grisoni, le Directeur Général de la banque en ligne a déclaré que cette offre va permettre l’atteinte du seuil des 3 millions de clients d’ici 2021. Pour cela, elle se base sur une combinaison de particularités, qui proposent les meilleurs avantages en termes d’innovation, accessibilité, gratuité, simplicité et sécurité. De plus, les options proposées par l’application mobile assurent également une meilleure flexibilité dans la gestion instantanée des budgets et de la carte.

Boursorama Bank vise ainsi de dépasser rapidement ses concurrents français, dont le Compte Nickel qui est accessible pour 2 euros/mois. Ce dernier dispose d’un réseau de 5 000 buralistes partenaires et recense 1,4 millions de clients, dont 91 000 acquis au cours du second trimestre. Par ailleurs, l’offre de banque mobile d’Orange Bank ne cumule que 320 000 clients après ses deux années de lancement. Benoît Grisoni soutient néanmoins la concurrence, en ajoutant que la multiplication des offres bancaires digitales et l’entrée en scène de nouveaux acteurs assure le développement du secteur et garantit une plus grande accessibilité pour le consommateur français.