Conseils et solutions pour la monétisation de blog

0
148

Monétiser son blog, c’est l’objectif certes secondaire mais tout de même prépondérant que de nombreux auteurs cherchent à atteindre lorsqu’ils ont acquis une audience et une popularité suffisamment conséquente pour être exploitées financièrement. Conformément aux propos tenus dans ce précédent article, la monétisation ne doit en effet être envisagée que dans un deuxième temps et en filigrane, de façon à ne pas entraver la crédibilité dûment gagnée. Nous ne reviendrons pas aujourd’hui sur le pourquoi de la monétisation d’un blog. En revanche, nous développerons le comment, en passant notamment en revue des leviers qui ont depuis longtemps fait leur preuve.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, prenons quelques minutes pour mettre l’accent sur cette notion de filigrane abordée ci-dessus. Que ce soit sur un blog ou sur un site de toute autre nature, la volonté de monétiser son audience peut rapidement se révéler intrusive pour l’utilisateur, ce qui peut dans certains cas nuire à la bonne image qu’il portait jusqu’alors audit site. L’intérêt financier ne doit donc jamais prendre l’ascendant sur l’aspect informationnel, d’autant plus qu’il est généralement plus compliqué de séduire un ancien lecteur déçu qu’un nouveau. A bon entendeur…

L’affichage de bannières

Ici, trois perspectives se présentent aux blogueurs. Ils peuvent traiter directement avec l’annonceur en fixant ensemble les conditions de l’affichage (emplacement, durée, montant de la contrepartie financière…), recourir à un programme d’affiliation seul ou par l’intermédiaire d’une régie (Tradedoubler, Affility…), ou passer par une plateforme telle que Google AdSense, sans aucun doute la plus connue de tous.

comment créer une société offshore?

AffiliationLa plus connue, mais pas forcément la plus rentable. S’il permettait de dégager des revenus fructueux il y a plusieurs années, Google AdSense est désormais beaucoup moins lucratif. Dès lors, il peut être intéressant de miser sur les programmes d’autres plateformes, surtout qu’elles sont nombreuses, à l’image de BuzzParadise et de SoShake, récemment arrivée sur le marché du Social Media Advertising. Ces plateformes qui font les beaux jours des éditeurs comme des annonceurs présentent des avantages non négligeables. Elles permettent par exemple une rotation automatique des annonces, et ce qu’il s’agisse de bannières simples ou plus évoluées comme les vidéos.

A noter que l’objet du contenu en marge duquel sera apposée la bannière est susceptible de conditionner en partie le choix du levier à utiliser. Par exemple, pour un article traitant d’un produit particulier, il sera plus pertinent d’apposer une bannière d’affiliation relative au produit en question, alors qu’une bannière plus généraliste en adéquation avec la thématique globale du blog aura davantage sa place sur la page d’accueil. Cette façon de procéder repose sur la diversification des modes de rémunération. Plus une annonce est ciblée, plus les chances d’avoir un taux de clics haut seront élevées. Une commission versée via un programme d’affiliation sera par conséquent plus avantageuse que le traditionnel CPC instauré par Google AdSense et la majorité des autres plateformes.

L’insertion de liens d’affiliation

Plus subtile que l’affichage de bannières car elle s’opère au sein même du contenu, l’insertion de liens d’affiliation requière une fois encore le respect des attentes des lecteurs. Ces liens doivent en effet pointer vers des pages présentant une offre ou un produit en rapport avec le sujet abordé dans l’article. Si celui-ci a pour finalité de vanter les mérites du dernier smartphone à la mode, l’internaute doit se retrouver sur un site commercialisant ce smartphone et non pas un autre. Insérer un lien d’affiliation doit ainsi se faire de manière stratégique et avec modération. Il ne faut en aucun cas écrire uniquement dans le but de tirer partie de l’affiliation mais toujours garder à l’esprit que la monétisation est optionnelle.

La rédaction d’articles sponsorisés

Comme pour l’affichage de bannières et l’insertion de liens d’affiliation, la rédaction d’articles sponsoriséspeut se faire soit de manière directe, suite à un mail reçu d’un annonceur, soit par le biais d’une plateforme. A ce sujet, je vous invite à aller jeter un coup d’œil aux services proposés par Buzzea et Teliad. Il s’agit de deux sociétés spécialisées dans le buzz marketing dont la vocation est de mettre en relation annonceurs et blogueurs. Une fois inscrits sur leur plateforme respective et après y avoir renseigné les spécifications de leur blog, ces derniers reçoivent des propositions d’articles en adéquation avec leur ligne éditoriale. Libre à eux ensuite d’accepter ou non des les écrire.

Voilà, c’en est terminée de ce tour d’horizon des moyens dont disposent les blogueurs pour monétiser leur contenu. On rappellera une énième fois l’importance de ne pas se focaliser sur la monétisation tout en précisant qu’elle doit quoi qu’il arrive être la plus transparente possible.