Google débourse une somme record pour rester sur les appareils Apple

0
39

Les géants du High-Tech américain sont loin de se faire des cadeaux : pour rester sur le moteur de recherche que les internautes retrouvent par défaut sur leurs navigateurs sous Apple, Google est prêt à débourser 12 milliards d’euros. Une somme record que la firme de Mountain View compte bien payer, pour demeurer sur les plateformes les plus populaires sur la toile.

Un investissement pour rester numéro un

Google est aujourd’hui LE moteur de recherche de référence sur la toile. En première place des plateformes de recherche les plus utilisées au monde, il n’est pourtant pas à l’abri des démarches agressives qui le poussent à se renouveler constamment. Aujourd’hui, le moteur de recherche souhaite confirmer sa position auprès des appareils Apple. Et pour demeurer la solution par défaut sur les navigateurs Apple, l’éditeur envisage de payer pas moins de 12 milliards d’euros. Cette somme atteint des records : pour Google, le prix à payer est conséquent pour rester en bonne position sur les appareils de la marque à la pomme.

L’analyste Rod hall dresse un rapport dans lequel il affirme que Google aurait dépensé près de 9 milliards d’euros en 2018, rien que sur les frais de partenariat avec Apple. Le chiffre monte à 12 milliards pour l’année à venir, enregistrant une hausse qui n’échappe pas aux internautes.

Les transactions en provenance de Google rapportent ainsi plus d’argent à Apple que les services musicaux, ou les l’iCloud. Le moteur de recherche, qui fait souvent face à des accusations d’abus, a la réputation de se servir de sa position dominante pour garder son statut de leader. La nouvelle, qui n’aura pas mis longtemps à fuiter, ne risque donc pas d’améliorer la réputation de l’éditeur qui ne recule devant aucun montant pour rester le moteur de recherche par défaut sur l’ensemble des parcs informatiques, et mobiles au monde. Bien que les montants de transactions aient d’abord été labellisés confidentiels, l’analyste de Goldman Sachs ne s’est pas formalisé pour faire des confidences. Les sommes annoncées sont impressionnantes, et soulèvent des questions par rapport aux stratégies de Google.

Des chiffres qui restent des estimations

Rod Hall affirme cependant que les sommes qu’il a laissé filtrer ne seraient encore que des estimations plus ou moins justes de ce que Google a dépensé chez Apple. Pour l’année 2017, le montant déboursé semble plus raisonnable, car il n’aurait été “que de 3 milliards de dollars. Il n’en reste pas moins que les montants de ces transactions laissent perplexes par rapport aux investissements que le moteur de recherche est prêt à payer pour assurer sa visibilité.”

Pour garder sa position stratégique et faire de l’ombre à la concurrence, Google semble donc prêt à tout (ou presque). Une visibilité qui ne peut que le garder en tête des moteurs les plus utilisés, car les terminaux iOS en circulation dépassent aujourd’hui les deux milliards d’unités. Pour Google, le jeu en vaudrait la chandelle, et devrait rapporter bien plus que ce qui a été injecté.