La fonction publique employait 5,67 millions de personnes fin 2016

0

La fonction publique employait 5,67 millions de personnes au 31 décembre 2016, un chiffre en hausse de 0,4% sur un an, soit 20.400 fonctionnaires en plus malgré une baisse dans la fonction publique territoriale, selon les données provisoires publiées lundi par l’Insee.

Hors contrats aidés (contrat de travail dérogatoire au droit commun pour lequel l’employeur a bénéficié d’aides, NDLR), les effectifs ont progressé de 0,5%, à 5,48 millions de personnes, après être restés stables en 2015 par rapport à 2014.

«Les effectifs augmentent davantage hors contrats aidés, car ces derniers se replient dans les trois versants», fonction publique d’État, fonction publique territoriale et fonction publique hospitalière, avec au total 8.400 emplois aidés en moins, soit une baisse de 4,3% (identique à celle de 2015), a précisé l’Institut national de la statistique.

Dans la fonction publique d’État, les effectifs augmentent de 1%, à 2,50 millions, après une légère hausse de 0,1% en 2015. Hors contrats aidés, ils grimpent de 1,2%, à 2,43 millions (après +0,2% en 2015).

«Dans les ministères, la hausse est de +1,4% (+27.500 agents)» et «les deux tiers de cette augmentation» proviennent des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur (+1,8% à eux deux), détaille l’Insee. Les créations de postes au sein des ministères de la Justice, de la Défense et de l’Intérieur, «sous l’effet notamment des plans de lutte contre le terrorisme, expliquent le reste de la hausse». À l’inverse, au ministère de l’Économie et des Finances ou celui chargé de l’écologie, les effectifs ont continué de baisser, note l’Insee.

«En hausse continue depuis les années 80», les effectifs de la fonction publique territoriale ont diminué de 0,4% en 2016 (à 1,98 million), après une petite progression de 0,1% en 2015. Hors contrats aidés, ces effectifs ont reculé de 0,2% l’an dernier (à 1,89 million).

L’Insee précise que «c’est dans les organismes régionaux et départementaux que la baisse est la plus marquée», (-1%, -0,7% hors contrats aidés). «La baisse dans le secteur communal (-0,2%) est entièrement due aux contrats aidés dont les effectifs diminuent de 2,5%», ajoute l’institut.

Dans la fonction publique hospitalière, le ralentissement enregistré en 2015 (+0,3%, y compris les contrats aidés, après +0,9% en 2014) s’est poursuivi en 2016. Les effectifs ont augmenté de 0,2%, à 1,19 million. «Ils sont stables dans les hôpitaux mais restent dynamiques dans les établissements médico-sociaux (+2,1% y compris contrats aidés et +2,5% hors contrats aidés)», selon l’Insee.

mm

Gérant de ma société, je suis passionné par l'actu en général et je participe à la rédaction d'articles pour Repha dans les rubriques Economie et France.