La marketplace, le pilier de Cdiscount pour gagner contre Amazon

0
168

Lancée en 2011, la marketplace du français Cdiscount permet aux e-commerçants de vendre leurs produits dans le monde entier. Cependant, force est de constater que c’est principalement en France que le groupe réalise la majeure partie de son chiffre d’affaire, contrairement au géant Amazon qui est présent dans toute l’Europe.

Pourtant, en plus de 250 000 produits touchant un large choix de catégories, allant d’articles pour la personne jusqu’aux équipements pour la maison, en se centrant énormément sur les gros mobiliers, la plateforme française propose également près de 50 millions de références proposées par des vendeurs-tiers. C’est d’ailleurs sur cette marketplace que la stratégie de croissance de cette filiale de Casino est actuellement adossée par Emmanuel Grenier, son directeur général.

La marketplace de Cdiscount au cœur de ses activités

Actuellement, Amazon bénéficie en France et en Europe du double des parts de marché de Cdiscount dans le secteur de l’e-commerce. Pourtant, la plateforme française est actuellement le premier groupe européen du commerce en ligne. La domination du géant américain s’est étendue à l’échelle européenne et rares sont les concurrents qui peuvent lui tenir tête sur leur propre territoire.

Une diversification accrue des offres sur la place de marché de Cdiscount

comment créer une société offshore?

Invité sur le plateau de BFM Business lors de l’émission Inside, Emmanuel Garnier s’est exprimé concernant la lutte actuellement menée par Cidscount face à la concurrence du colosse américain Amazon. Il a notamment abordé le défi de croissance du groupe dans le secteur du commerce en ligne en France et au niveau plus large de l’Europe.

C’est dans ce contexte qu’il affirme que la place de marché du groupe est actuellement le pilier central de la majeure partie des activités qui y sont actuellement lancées et développées. En effet, le commerce en ligne que l’entreprise a mis en place touche maintenant aussi bien la vente de produits que de services. Entre autre, les consommateurs peuvent y profiter de nombreuses offres de voyages, mais également de prestations de téléphonie mobile et du secteur de l’énergie.

D’ailleurs, il souligne que toutes ces activités dévoilent une croissance rapide sur la marketplace, qui propose un environnement favorable à la diversification. Il affirme également que la majorité de la croissance dont bénéficie actuellement l’entreprise est tirée des chiffres d’affaires engrangés par les activités de cette plateforme. Cette dernière propose quelques produits vendus directement par la firme, mais recense surtout des articles vendus par des e-commerçants-tiers.

En effet, selon le directeur général de Cdiscount, 40% des activités menées actuellement par le groupe ont un lien avec sa place de marché. Il prévoit même que ce seront 50% de toutes les activités qui seront prochainement disponible via la plateforme. Cette dernière bénéficie en effet d’une ouverture transfrontalière optimale et bénéficie surtout de la confiance des consommateurs français.

Cdiscount, au cœur de la relation entre le produit et le client

Selon Emmanuel Grenier, la finalité de toutes places de marché est de fidéliser les clients. En effet, cela signifie en premier lieu que ces derniers ont été satisfaits par leurs achats et ont également profité d’une expérience agréable. Dans le contexte d’une marketplace, la difficulté réside cependant dans le fait que les catalogues proposent un nombre massif de références. Dans le cas de Cdiscount, les cyber acheteurs peuvent y découvrir plus de 60 millions de produits de référence. Il est donc plus difficile d’identifier le produit spécifique qui va déclencher l’acte d’achat.

Pourtant, le dirigeant du groupe affirme que la première étape d’une vente est obligatoirement la disponibilité du produit recherché par le client dans les catalogues. Ce n’est donc qu’après cela que les facteurs de prix et les conditions de livraison sont prises en compte par les consommateurs dans leurs décisions d’achat. L’objectif principal reste donc avant tout de disposer du produit recherché par le client. Cela permet bien sûr de conclure la vente, mais également surtout de fidéliser l’acheteur.

Une coalition de sites e-commerces européens pour peser face à Amazon

Selon Emmanuel Grenier, l’ampleur du succès d’une marketplace est proportionnelle à la quantité de possibilités, d’offres et de produits qui sont proposés aux consommateurs. Cette règle de base a d’ailleurs été appliquée par Cdiscount. En effet, tout au long de son existence, le groupe a toujours fait croître le nombre de produits présentés sur sa plateforme.

Cette augmentation de volume a ainsi été accompagnée par une croissance du chiffre d’affaires. Ainsi, il y a en permanence une corrélation entre la montée du chiffre d’affaire et la prise de volume du catalogue de produits. Même avec un nombre massif d’offres, il est certain qu’un consommateur aura besoin d’acquérir un produit spécifique. C’est dans ce contexte que la place de marché française a initié une alliance avec d’autres marketplaces européennes.

Cette stratégie vise surtout à endiguer la domination d’Amazon au niveau de l’Europe, grâce à une mutualisation des produits et des services. Néanmoins, à l’échelle européenne, Cdiscount s’en sort mieux que ses homologues face au géant américain. En effet, selon certaines données, Amazon profite de 20% du marché en ligne de l’Hexagone, tandis que la filiale de Casino en concentre 8%.