La Poste deviendra un gigantesque pôle financier public

0
372

Ses dernières années, la Poste a connu un déclin constant de son chiffre d’affaires. Une baisse d’activité à hauteur de 7% par an, ce qui constitue un gros déficit dans le marché public. Pour donner un coup de fouet à la Poste, l’Etat a décidé d’unir cette entité à d’autres grands géants pour en faire un grand pôle financier public. Ainsi, nous verrons prochainement cette institution publique s’allier à CNP Assurances, et la Banque Postale.

Sauver la Poste en modifiant son cœur de métier

« La Poste perd chaque année 6 % de volume de courrier, les trois activités de La Poste, sont la logistique, le courrier et la banque et l’assurance. Nous allons lui permettre de développer massivement avec la CNP ce troisième volet d’activité pour compenser la baisse du courrier », a déclaré le ministre Bruno Le Maire.

Véritable institution publique, cet ensemble financier assurera donc entre autres le développement humain et financier. Il financera et soutiendra les collectivités locales, les maisons et tout service public, ainsi que l’accompagnement des personnes âgées. À travers ses activités, cette nouvelle institution financière assurera le développement à très haut débit de toute la France, et pourra relancer la Poste. Pour se faire, ce nouveau pôle financier bénéficiera de pas moins de 1000 milliards d’euro d’investissement. En bref, l’Etat et la Caisse des Dépôts vont au lieu d’investir individuellement dans la Poste, CNP Assurance et la Banque Postale, additionné les euros et les faire marcher ensemble. Si l’opération est validée, les activités devraient débuter début 2019.

Un ancien projet finalement concrétisé

comment créer une société offshore?

Si ce projet a officiellement été présenté le jeudi 30 août par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, à Bercy, l’idée ne date pas cependant d’hier. La Poste en elle-même a aujourd’hui 541 ans. Mais si autrefois la distribution de lettre en de colis postaux était sa spécialité, aujourd’hui avec l’apogée d’Internet, ses recettes ont nettement diminué. Ainsi il y a 30 ans la section de distribution de lettre représentait 80% de son chiffre d’affaires. Aujourd’hui, cette branche ne représente que 40% et est en déficit croissant.

Pour combler ce déficit ainsi, la Poste a commencé sa mutation dès 2005 avec la création de la Banque postale. Cette mutation devait permettre d’assurer le développement durable et inclusif de ce service public. Cette mutation représenterait également un tremplin pour la Poste, et un développement de son territoire et domaine d’intervention. Tout cela en restant un service 100% public.

En effet, Bruno Le Maire a particulièrement mis l’action sur l’aspect totalement public de la Poste, et surtout du nouveau pôle financier à venir. La Poste resterait donc un établissement public, il n’y aura aucune privatisation, aucune intention de privatisation, aucune arrière-pensée sauf une seule, que la Poste reste un grand service public, rentable, dynamique au service des territoires.