Montres connectées, en attendant l’iWatch d’Apple

0

Simple gadget pour geek dépensier ou objet high-tech véritablement utile, la montre connectée est sur le point d’envahir le marché de l’horlogerie. Dernière smartwatch à avoir pointé le bout de son nez : la Nismo, signée aussi surprenant que cela puisse paraître du constructeur automobile Nissan, preuve que les fabricants voient l’avenir dans ce type d’équipements. Reste maintenant à savoir si la demande, elle, sera bien au rendez-vous. Quoi qu’il en soit, nous vous proposons en cette rentrée technologique, un tour d’horizon de ces montres qui pourraient à terme remplacer votre smartphone.

Sony SmartWatch 2

Dotée d’un écran de 1,6 pouces d’une résolution de 220×176 pixels (et oui, seulement, n’oublions pas qu’il s’agit d’une montre), la SmartWatch 2 de Sony a été officialisée cet été. Elle permettra entre autre à ses (heureux) propriétaires de consulter les messages reçus sur leur smartphone et de répondre directement aux appels entrant. D’ici 2016, le géant japonnais compte en vendre pas moins de 41 millions de modèles. Comptez environ 199€ pour vous la procurer d’ici la fin du mois.

Samsung Galaxy Gear

Difficile de concevoir la high-tech sans Samsung. Bien positionné sur le marché des smartphones avec un Galaxy S4 très populaire, le géant coréen a présenté sa montre du futur lors du salon IFA de Berlin. Tout comme la SmartWatch 2 de Sony, elle ne pourra être utilisée indépendamment d’un autre équipement, en l’occurrence ici la Galaxy Note 3 ou le Galaxy Note 10.1. La compatibilité avec les téléphones phares de la marque ne sera effective qu’après une mise à jour dont nous ne connaissons pas à ce jour la date de déploiement. En revanche, on sait qu’elle sera commercialisée dès le 25 septembre à 300€. Plutôt cher pour profiter de fonctionnalités là encore limitées à la simple commande vocale d’appareils tiers.

Nissan Nismo

Plutôt habituée à faire parler d’elle pour ses performances mécaniques, Nissan a défrayé la chronique lors du dernier salon de Francfort avec sa Nismo, nom donné à sa propre montre connectée. Connectée, oui. Mais à quoi ? A votre voiture évidemment, à condition que vous soyez amateur de grosses cylindrées (Juke, 370Z, GT-R…) et que votre principale préoccupation soit de suivre votre vitesse moyenne et/ou votre consommation de carburant en jetant un coup d’œil à votre poignet.

Aux montres de Sony, Samsung et dans un autre registre, Nissan, viendra très certainement s’ajouter la iWatch d’Apple, la firme à la pomme étant particulièrement attendue au tournant. En espérant que celle-ci ne déroge pas à ses habitudes en venant révolutionner un marché qui n’en est qu’à ses débuts… Ce serait effectivement de bonne augure pour que Monsieur Tout Le Monde trouve un réel intérêt à investir dans une telle innovation dont l’utilisation est pour l’instant cantonnée à quelques applications. Affaire à suivre.

mm

Professeur de français, je suis également rédactrice pour Repha.fr. J'écris principalement pour la partie économique qui m'intéresse particulièrement, mais il m'arrive aussi de poster sur d'autres sujets au gré de mes envies.