Prime Day : les bugs du site d’Amazon expliqués

0
333

Le Prime Day d’Amazon a eu du succès : battant son propre record de 2017, le site de vente en ligne enregistre une performance que ses concurrents peuvent lui envier. Si la plateforme a ainsi généré un chiffre d’affaires impressionnant en moins de 36h, son événement annuel ne s’est pas déroulé sans encombre. L’événement promo le plus attendu de l’année aura, en effet, dû affronter plus d’un imprévu.

Des débuts difficiles

Si le Prime Day a été attendu par tous les abonnées prime d’Amazon, l’événement a démarré dans de mauvaises conditions. Les internautes auront uniquement constaté la panne de fonctionnement du site et de l’application durant les premières heures du 16 juillet. La plateforme se sera battue pour honorer ses engagements après de nombreux imprévus. Amazon aura ainsi fait face à une grève de ses équipes allemandes. Les salariés qui assurent le fonctionnement des entrepôts en Allemagne n’ont donc pas été au complet, limitant les capacités de la plateforme. En parallèle, l’application mobile a également mis des bâtons dans les roues des utilisateurs et des salariés : des bugs ont empêché plus d’un client de passer sa commande.

Le lancement de l’événement n’a pas été des plus faciles : la fluidité de la plateforme n’a pas été au rendez-vous, générant un certain sentiment de frustration pour les internautes, autant que pour le site d’e-commerce. Cette série d’inconvénients n’aura pas servi les intérêts d’Amazon, qui n’aura pas entièrement optimisé sa première journée. CNBC a affirmé que la plateforme a dû solliciter des serveurs supplémentaires : les démarches d’urgence ont été réalisées manuellement, tout en essayant de maîtriser les flux entrants. La charge montante aurait cependant été bien plus importante que ce qui a été attendu. En plus du taux de fréquentation qui a augmenté en un très court laps de temps, la fonction de mise à l’échelle automatique aurait également été défaillante.

Une panne sur plusieurs niveaux

comment créer une société offshore?

La panne perçue sur la plateforme ne s’est pas limitée aux commandes passées par les abonnés Prime. Sable, le système interne mis à disposition pour les services de stockage et de calculs, a également enregistré une panne conséquente. Les éléments qui assurent régulièrement le bon fonctionnement des activités digitales et commerciales ont ainsi présenté des problèmes supplémentaires durant l’événement le plus important de l’année. D’autres services auraient aussi dû faire face à des problèmes notables : celui de l’authentification et de la lecture a notamment été affecté. L’étendue des imprévus a aussi concerné Prime Now, Alexa, ou encore Twitch, dont les systèmes seraient donc interdépendants.

Les soucis enregistrés au niveau des entrepôts auront fini d’ajouter les difficultés à l’événement. L’impossibilité de scanner convenablement certains produits, tout comme la difficulté à emballer un certain nombre de commandes auraient ralenti les activités de l’entreprise. Bien que la situation n’ait pas été simple à gérer, Amazon sera parvenu à assurer ses engagements envers sa clientèle. Les premiers concernés envisagent de prévoir ce type d’imprévus pour l’année à venir, afin que le Prime Day 2019 puisse offrir une expérience utilisateur plus positive.